mercredi 20 novembre 2013

La tour Paris 13 : quand l'architecture devient oeuvre d'art

C’était LE phénomène du mois d’octobre à Paris. La tour Paris 13, ancienne HLM pour cheminots, est devenue une œuvre d’art éphémère avant sa démolition. Vous avez loupé l’info ? Vous n’avez pas eu le courage de faire les 7 heures de queue ? On revient pour vous sur ce phénomène qui a pris des proportions hors norme !


Une centaine d’artistes de 15 nationalités différentes


L'immeuble "à la goutte"
Malvina Halmon - Blog Côté Maison
En vous promenant dans la rue, en prenant le métro… Votre œil a certainement été attiré par cet immeuble qui, depuis quelques années, est une œuvre d’art à lui tout seul. Souvenez-vous de ses grosses gouttes oranges sur la façade, qui donnaient l’impression qu’un pot de peinture avait été renversé sur le toit de l’immeuble. Vous ne pouviez pas le louper !

La tour, vidée de ses habitants depuis plusieurs mois, a été investie dans le plus grand secret par de nombreux artistes évoluant dans le mouvement du street art. Une collaboration artistique et culturelle qui s’est faite avec le soutien du maire du treizième arrondissement de Paris.

Une centaine d’artistes venus des quatre coins du Monde ont répondu à la consigne de Mehdi Ben Cheikh, directeur de la Galerie Itinerance :  laisser libre cours à leur talent dans ces 4500 m², répartis sur 9 étages et un sous-sol.

Chaque artiste s’est approprié une pièce ou un appartement. Peinture, bombe, récup’ d’objets laissés sur place, lumières : tous les moyens étaient bons pour nous faire voyager dans leur univers.

L’architecture devient l’œuvre d’art


4 500 m² de surface au sol répartis entre 36 appartements : les artistes ont pu s’exprimer en toute liberté, sans les contraintes d’une galerie traditionnelle. Un tableau vierge où de nombreuses histoires ont pu être inventées…

Les artistes se sont emparés des éléments de l'immeuble et les ont intégrés dans leurs oeuvres
Le Monde Culture
Mais l’immeuble en lui-même a représenté une difficulté : son accès était limité à 49 personnes pendant une heure pour raisons de « sécurité » L’immeuble étant particulièrement vétuste, toutes les précautions ont été prises. Mais cette fragilité a participé au phénomène et à la beauté de l’oeuvre d’art.




Un phénomène hors norme

Le succès qu’a rencontré cette exposition temporaire n’était pas prévu ! En tout, 25 000 visiteurs ont été y faire un « tour » au mois d’octobre.

Conséquence : plus de 8 heures de queue dans les pires moments avant de pouvoir entrer. Un instant vécu par certains comme un "préliminaire" à la découverte du phénomène, une préparation intéressante où les conversations avec ses voisins de file étaient riches ! En tout, ce sont 600 à 1000 personnes chaque jour, à raison de 49 visiteurs à la fois qui ont tenté l’aventure.




Le 1er novembre, la « Tour Paris 13 » a été fermée au public. Mais l’aventure continue virtuellement ! Pendant 10 jours, les internautes ont pu sauver via le site les œuvres de la destruction, clic après clic, pixel après pixel. Aujourd’hui, le site ne rend visible que les parties sauvées par les internautes. 

 

Vous n’avez pas pu vous rendre à l’expo ? Visitez le site officiel et participez ainsi à cette aventure artistique encore inédite sur tourparis13.fr !

Et pour finir, un grand merci à notre amie Virginie Schindler pour ces jolis clichés ;)